Header

Informations
PLUS de 60 ans d'histoire

cfps 1 historique

1946

Création de l'Association du Foyer St-Joseph, dans le cadre des oeuvres de Caritas à Fribourg. Ouverture à Courtepin d'un home d'accueil avec atelier d'occupation pour invalides et handicapés. Les jeunes hommes travaillaient à la fabrication de brosserie et de tapis ainsi qu'à des travaux de jardinage.

1956

L'Association s'adapte aux nouvelles méthodes de formation professionnelle. L'objectif d'insertion dans le monde économique est clairement annoncé sous la dénomination "Centre de formation et d'intégration professionnelle". La formation des jeunes est possible grâce aux subventions de Pro Infirmis. Après différents travaux de construction et de transformations de bâtiments existants, un atelier pour des menuisiers ainsi qu'un pour des selliers-tapissiers s'ouvrent en mai. La formation et l'accompagnement des apprentis est assurée par une équipe de 12 collaborateurs.

1957

Tout est en place pour inaugurer officiellement le nouveau Centre le 4 avril en présence d'un grand nombre de personnalités. 24 apprentis reçoivent une formation professionnelle ou sont occupés dans les ateliers. L'année suivante, il y en a déjà 37. Les demandes d'admission devenant de plus en plus nombreuses, il faut songer à offrir de nouvelles voies de formation. Un nouvel atelier pour les tapissiers - décorateurs s'ouvre.

Article paru dans l'"Echo illustré" du 28 avril 1958

1959

Un nouveau métier est offert avec l'ouverture d'un atelier de pose de revêtements de sols.

1960

La construction d'un nouvel internat comprenant 60 lits est décidée.

1961

Une serre est construite et un nouveau métier apparaît : horticulteur.

1962

Encore un nouveau métier : peintre en bâtiments.
Le nouvel internat, récemment construit, accueille cette année-là 50 pensionnaires. Cet agrandissement permettra à l'avenir d'héberger de 85 à 90 jeunes hommes.

1963

C'est l'année des grands projets de construction: halle de gymnastique, immeuble locatif pour le personnel, centre de préformation.
L'effectif du personnel passe à 35 employés et celui des apprentis à 80.
Des besoins nouveaux apparaissent. Par l'engagement d'une institutrice, débutent des leçons de rattrapage scolaire. Des cours de gymnastique sont aussi donnés.

1964

Une nouvelle formation est offerte: cuisinier.
Un magasin-exposition est installé au rez-de-chaussée de la maison d'habitation du jardinier.
Le 1er mai, le premier règlement du personnel est mis en vigueur pour les 40 employés.

1966

On envisage de compléter l'équipement en aménageant un terrain de football et une piste cendrée, d'agrandir le secteur de l'horticulture et de construire de nouveaux garages et des dépôts.

1967

En 1960 déjà, le Centre se préoccupait de l'encadrement éducatif des jeunes, puisqu'une gouvernante de l'internat avait été désignée. Elle était secondée dans sa tâche dès 1964 par des surveillants. Ce n'était qu'un premier pas, car 1967 voit la création d'un bureau social. Ainsi le soutien socio-éducatif se réalise et permet de mieux aider les apprentis à s'intégrer dans la vie active au terme de leur formation.

1968

La construction d'un nouveau garage offre la possibilité de former des servicemen de l'automobile.
L'effectif du personnel s'élève à 52 employés.

1969

Avec l'ouverture d'un atelier de carrelage, le Centre ouvre une nouvelle voie de formation dans le secteur du bâtiment.

1970

Un atelier de reliure et de brochage de cahiers est installé.
L'effectif du personnel s'accroît pour atteindre 54 personnes. L'internat est complet avec ses 90 pensionnaires.

1972

Le secteur horticole devient trop étroit. L'Association décide d'aménager de nouvelles serres, des couches chauffées et un jardin potager.
Au début du mois de décembre, un incendie ravage les combles de l'ancien internat. Les dégâts sont limités grâce à l'intervention rapide des pompiers et du personnel accouru en grand nombre. La collaboration des uns et des autres permet le soir même, l'installation d'un dortoir provisoire au 7e étage.

1973

Le jardin agrandit et les installations sportives de plein air favorisent la création d'une section supplémentaire de jardinier - paysagiste.
L'Association adopte pour le Centre de formation un nouveau libellé: « Centre de formation professionnelle spécialisée ». L'institution accueille cette année-là 87 apprentis.

1975

En 1969 déjà, un projet de piscine couverte avait été présenté et accepté par l'Association. 1975 voit son ouverture aux apprentis du Centre et à la population régionale.

1976

Une nouvelle cuisine équipée de toutes les installations de cuisson, de conservation et de préparation des aliments est mise en service. Pour commémorer le 20e anniversaire du CFPS une journée « porte ouvertes » a lieu le 18 juin.

1978

Ouverture d'un atelier d'entraînement gestuelle, dont le but est de compléter l'entraînement du geste approprié et de l'utilisation correcte de l'outil par un entraînement aux travaux simples et répétitifs.
Des commandes en forte baisse nécessitent la fermeture  de l'atelier de reliure.

1979

Les fonctions de chef d'ateliers sont supprimées et remplacées par celles de responsable de la formation professionnelle et de chef technique. En accord avec l'OFAS, les décisions suivant sont prises :
- augmentation de l'effectif de l'équipe éducative afin de mieux assurer l'encadrement socio-éducatif.
- introduction d'une période de préformation de six mois.
- diminution de la production au profit de la formation professionnelle.
- départ des jeunes en week-end le vendredi soir au lieu du samedi matin
- maintien de tous les métiers.

1980

La préformation est introduite dans les ateliers de l'ébénisterie et du garage, au jardin et à la cuisine.
L'école est dédoublée: l'enseignement en allemand et en français séparément.
En automne, les premiers contrats de formation élémentaire sont enregistrés par l'Ecole professionnelle de Fribourg.

1981

Une redistribution des locaux de formation et de théorie débute. Les selliers, les peintres en bâtiments, les carreleurs et les poseurs de revêtements de sols déménagent dans des ateliers plus vastes et plus clairs. Une nouvelle serre est ouverte pour la préformation des jardiniers et pour les paysagistes.

1988

96 apprentis ont suivi leur formation au CFPS durant cette année-là. 56 d'entre eux étaient de langue allemande et 40 de langue française.

1989

Inauguration d'un nouveau bâtiment pour les métiers de la menuiserie, du carrelage et de la peinture.

1991

L'atelier des décorateurs d'intérieur  est fermé. Une aide renforcée est donnée aux apprentis pour la recherche d'un emploi.

1993

En mars l'OFAS donne l'autorisation de construire un nouvel internat et un centre horticole.

1996

En mars, les paysagistes et en avril, les horticulteurs s'installent dans leurs nouveaux ateliers.
Un nouveau métier est introduit en automne : concierge.

1997

1er Avril: 76 apprentis déménagent dans les nouveaux foyers.

1998

En novembre les cuisiniers ont pu emménager dans leurs nouvelles installations.

2001

Aux vacances d'été, suppression de la profession de sellier.
Un nouveau métier est introduit en automne: forestier.

2002

Encore un nouveau métier introduit en automne : ouvrier de chantier.
Le Comité de l'Association St-Joseph décide de modifier légèrement le nom de l'Institution. Dans l'abréviation CFPS, le mot Spécialisée perd le E final pour mettre davantage l'accent sur la globalité de la formation et pour préciser que c'est bien le Centre, et non la formation professionnelle, qui est spécialisé.

2005

Certification aux normes OFAS AI 2000 et ISO 9001:2000 en décembre.

2008

En 2007, le comité de l'Association Foyer St-Joseph a souhaité se transformer en Fondation. L'Assemblée générale du printemps 2008 donne officiellement le mandat pour réaliser cette transformation.

2009

Le CFPS de Courtepin dépend désormais de la Fondation PROF-in. Cette Fondation reprend les actifs et passifs, droits et obligations de l'Association Foyer St-Joseph, fondée en 1956. Par cette transformation, les membres de l'Association souhaitent actualiser la structure juridique aux réalités de fonctionnement de l'Institution. Le choix de ce nom montre également la volonté de s'engager pleinement dans la mission qui est celle du CFPS, à savoir l'intégration professionnelle et la réadaptation.

Au printemps, le nouveau secteur "Coordination" entre en fonction. Ainsi les apprentis accueillis au CFPS profitent d'un accompagnement global et transversal, tout au long de leur parcours de formation. Une équipe spécifique est en charge de ce suivi et du contact avec les familles et autres membres du réseau, depuis le début du processus individuel d'entrée dans l'Institution jusqu'au moment de la fin de la mesure.
contfoot